Qui sommes nous ?

Introduction

Le Délégué départemental de l’Éducation nationale (DDEN) a pour mission de veiller aux bonnes conditions de vie des enfants, à l’école et autour de l’école.

Histoire du mouvement

La création d’une fonction assimilable aux actuels DDEN remonte à la décision de la Convention en 1793 qui instaure des « magistrats aux mœurs » auprès des écoles.

La « loi Falloux » du 15 mars 1850 crée des « délégations cantonales » chargées de « surveiller » les écoles et les sentiments politiques et religieux des enseignants.

La « loi Goblet » du 30 octobre 1886 fait du délégué cantonal une sorte de représentant indépendant de la laïcité et de la République auprès de l’école. Il joue un grand rôle dans l’enracinement de la République et de l’école laïque dans la société française en veillant aux bonnes conditions de vie et de travail des écoliers.

Le régime de Vichy supprime les délégués cantonaux qui sont rétablis à la Libération.

En 1969, les délégués cantonaux deviennent délégués départementaux de l’Éducation nationale (DDEN).

Fonctions

Les fonctions des DDEN sont fixées par le Décret 86-42 du 10/01/1986. Bénévoles, les délégués départementaux de l’Éducation nationale sont désignés pour quatre ans par l’inspecteur d’académie, par circonscription d’inspection départementale pour visiter les écoles publiques et privées qui y sont installées.

Dans les écoles publiques, la visite des délégués départementaux de l’Éducation nationale porte notamment sur l’état des locaux, la sécurité, le chauffage et l’éclairage, le mobilier scolaire et le matériel d’enseignement, sur l’hygiène, la fréquentation scolaire. La fonction des délégués s’étend également à tout ce qui touche à la vie scolaire, notamment aux centres de loisirs, aux transports, aux restaurants, aux bibliothèques et aux caisses des écoles.

Le délégué exerce une mission d’incitation et de coordination. Il veille à faciliter les relations entre l’école et la municipalité. Le délégué départemental de l’Éducation nationale ne formule pas d’appréciation sur les méthodes ni sur l’organisation pédagogique de l’école. Les exercices de la classe peuvent continuer en sa présence. Les travaux des élèves peuvent lui être présentés.

Dans les écoles privées, la visite du délégué départemental de l’Éducation nationale porte sur les conditions de sécurité, d’hygiène et de salubrité de l’établissement. Il s’informe de la fréquentation scolaire.