Réouverture des écoles marseillaises : des DDEN inquiets

Lors de leurs visites dans les écoles dont ils sont DDEN, quelques collègues nous ont livré leurs premiers constats.

Apprenant que la mairie de Marseille avait déterminé, pour chaque école, des capacités d’accueil maximum en fonction des agents municipaux disponibles et des capacités fonctionnelles des écoles, des directeurs ont dû prévenir certaines familles que leur enfant ne serait pas accueilli car le nombre de groupes avait été réduit. Ces informations, mises à disposition tardivement, se sont retrouvées parfois en inadéquation avec  l’organisation pédagogique des enseignants. Sur place, directeurs d’écoles et agents municipaux ont dû s’organiser pour pallier à ces dysfonctionnements institutionnels, inévitables dans la précipitation de la réouverture des écoles.

De façon unanime, les effectifs restaient réduits, dans une fourchette de 6 à 8 élèves à une trentaine  au plus, pour les écoles visitées. Si pour partie elles étaient en état de fonctionner, conformément au protocole sanitaire, des fermetures ont cependant été constatées (La Soude, La Rose la Garde, La Rose Place. Le report des effectifs sur d’autres écoles ne s’est pas avéré concluant. Les DDEN s’inquiètent de cette situation. Comment, dans ces conditions les écoles marseillaises pourront-elles accueillir les autres niveaux le 25 mai ?

Entre ordres et contre-ordres, les directeurs qui ont dû faire appel à la mairie pour des réparations d’urgences, ont trouvé un accueil et pouvaient laisser des messages téléphoniques. Ils restaient malgré tout inquiets, quant à la programmation des interventions.

Continuez à faire remonter l’information sur vos observations, pour que nous puissions poursuivre ce bilan.